La mission de l’aumônerie cantonale en milieu hospitalier est d’assurer un ministère de proximité dans les établissements de soins, au nom de l’Evangile :

« J’étais malade et vous êtes venus me visiter. »

 

Nos principaux défis sont :

  • Offrir un accompagnement qui aide les patients à puiser dans leurs ressources spirituelles l’énergie nécessaire pour traverser la crise provoquée par la maladie ou l’accident ; et ceci quelles que soient les convictions religieuses de chacun-e.
  • Répondre aux demandes d’ordre spirituel et /ou religieux exprimées par le patient, par sa famille ou par le personnel soignant.
  • Proposer des moments structurants : rituels, sacrements, célébrations adaptées aux participants et au cadre hospitalier, groupes de parole permettant à des familles, à des soignants d’être accompagnées dans les difficultés de leur vécu,
  • Etre partenaires du personnel à l’hôpital en participant à l’approche globale du patient et en intégrant le soutien spirituel à l’ensemble des soins.
  • Offrir un soutien, une réflexion éthique à l’équipe dans l’institution ainsi que des éléments de formation et de sensibilisation à la dimension spirituelle dans les soins.
  • Développer l’information entre les aumôniers des différents établissements, entre aumôniers et ministres paroissiaux / régionaux, dans le respect de la confidentialité.
  • Travailler dans un esprit interconfessionnel et être ouvert à la dimension interreligieuse.
  • Participer à la réflexion et à la formation pastorale des Eglises.

Ces dernières années, de forts rapprochements ont eu lieu entre les réformés et catholiques dans le milieu hospitalier, ceci pour trois raisons:

  • Au contact des patients, des proches ou des soignants, la dimension confessionnelle est significative pour une minorité des personnes (hormis les cas d’urgence). Ceci entraîne une intensification de la collaboration interconfessionnelle.
  • En 1999, au niveau vaudois, le Conseil synodal de l’Eglise évangélique réformée et le Conseil de l’Eglise catholique, ont signé une déclaration de collaboration œcuménique.
  • Dès 2000, chaque Eglise a mis en place une organisation cantonale s’occupant de l’aumônerie hospitalière : il s’agit du côté catholique de la Pastorale de la Santé, active dans les hôpitaux et les EMS, du côté réformé du Conseil d’aumônerie cantonal en milieu hospitalier. Ces deux instances collaborent via leurs coordinateurs respectifs et dès 2008, elle fait partie des missions exercées en commun.

Il s’agit donc de vivre l’œcuménisme à l’échelle de tous les problèmes humains, en dialogue avec tous les hommes, toutes les religions, tous les chercheurs de vérité et d’unité qui, tous, ont leur part de sagesse, de recherche, d’aspiration à un monde renouvelé dans la paix. (…)En fait, il s’agit de permettre à chaque homme d’accomplir son humanité en sa vraie profondeur et signification. Par là même adviendra l’unité, car tous seront reliés par la fine pointe de l’ouverture du cœur (Maurice Zundel : l’œcuménisme au cœur du christianisme, p108-109).

Pour davantage d’informations veuillez consulter le site internet de l’aumônerie